dimanche 3 avril 2011

Albert PINOT (1875 - 1962)

  

   Albert PINOT naît en 1875 à Saint-Gilles au sud de la ville de Bruxelles d’un père français et d’une mère belge. Il débutera sa formation artistique en 1890 à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles auprès de Joseph Stallaert (1825 - 1903), Grand Prix de Rome de 1848. Albert Pinot est naturalisé belge en 1894 à l’âge de 19 ans. Un an auparavant, en 1893, il est un des membres fondateurs du mouvement artistique bruxellois Le Sillon. Ce cercle présidé par Gustave-Max Stevens (1871 - 1946) sera à l’origine composé de jeunes artistes de l’Académie souhaitant revenir aux sources de la peinture flamande et à ses tonalités sombres. Plus prosaïquement, les nombreux peintres du Sillon suivront des parcours individuels, souvent proches de l’Impressionnisme. On les retrouve sur cette affiche de Frans Smeers (1873 – 1960) illustrant le 7ème Salon de 1900. De gauche à droite figurent Alfred Bastien (1873 – 1955) autre membre fondateur du Sillon avec qui Albert Pinot entretiendra une correspondance régulière, Frans Smeers, Philippe Swyncop (1878 – 1949), Maurice Wagemans (1877 – 1927) et Albert Pinot.


L'émouvante photo de 1899 ci-dessous nous présente ces artistes accompagnés pour certains de leur famille au Rouge-Cloître*. L'ancien prieuré au cadre magnifique est alors le lieu de rassemblement de cette communauté de peintres pleinairistes. De gauche à doite, apparaissent Frans Smeers, Henriette Bastien, Alice Degreef, Alfred Bastien, Demalander (?), Albert Pinot avec son haut-de-forme, Amédée Degreef (1878 - 1968) fils du peintre Jean Degreef (1852 - 1894) qui y résida plus de dix ans, Georgette Bastien, et enfin la petite Mariette Smeers.


A partir de 1919, Albert Pinot travaille à Paris puis revient s’installer définitivement à Bruxelles à compter de 1934. Le Nobel nous apprend que le plus français des peintres belges continue néanmoins à séjourner régulièrement à Paris, Anvers et Vétheuil. Il aime aussi travailler à Ostende ou Nieuport comme ses marines en témoignent. Ces deux œuvres illustrent parfaitement le commentaire du Rouge-Cloître sur ces peintres de plein air, qui annoncèrent un impressionnisme autochtone au sein duquel la primauté est donnée au temps de pluie de brume si caractéristique de nos régions. Héritiers du réalisme, ils y joignirent souvent avec finesse la captation du rendu atmosphérique.


A partir de 1944, Albert Pinot est président de la Société Royale Belge des Aquarellistes. Il décèdera à Ixelles en 1962.


* : Centre d'art toujours vivant, retrouvez l'histoire et l'actualité du Rouge-Cloître à l'adresse suivante : http://www.rouge-cloitre.be.

6 commentaires:

Lauren a dit…

Bonjour,
je fais des recherches sur Albert Pinot. Pourriez-vous me dire d'où provient le photo de groupe au Rouge-Cloître. Merci d'avance.

Art Marines a dit…

Bonjour,

Elle provient du site même du Rouge-Cloître. Page Le Site du Rouge-Cloître puis cliquez sur paradis d'artistes

Adresse ci-dessous :

http://www.rouge-cloitre.be/lieu/lieu_index.php?id=13

Fanny-Anne a dit…

Bonjour Lauren,
Albert Pinot est mon grand oncle(oncle de mon père), si jamais vous désirez des renseignements que je puis vous donner , n'hésiter pas!Fanny

Anonyme a dit…

Existe t il un catalogue raisonné des oeuvres de A. Pinot ? ou à tout le moins un livre sur lui ?

Brigitte a dit…

Oui il existe un album sur l œuvre de mon arrière grand père, aux éditions : les éditeurs d'arts associés. Ecrit par le critique d' art Paul Caso. ( tirage limité à 1000 exemplaires).
Je dispose de quelques exemplaires.
Brigitte

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.