samedi 6 novembre 2010

Lionel WALDEN (1861 - 1933)




   Lionel Walden est né à Norwich dans le Connecticut le 22 mai 1861. Il connaît une jeunesse errante au gré des mutations de son père pasteur de l’Eglise Episcopale. Lionel Walden s’initie à l’art dans le Minnesota et rejoint assez jeune l’Europe. Il intègre l’atelier du célèbre portraitiste Carolus-Duran (1837 - 1917) qui accueille à cette époque une majorité de peintres anglais et américains. Il voyage et se rend en Angleterre, plus précisément à Cardiff dans le pays de Galles, où il expose dès 1893 à la Cardiff Fine Art Society. Il illustre la révolution industrielle notamment dans ses scènes de trains ou d’usine, mais peint aussi ses premières marines et clairs de lune dont il deviendra un maître. Lionel Walden vit à Falmouth puis revient à Paris où il expose aux Salons, et ce dès 1896 avec la fameuse peinture Les docks de Cardiff réalisée en 1894 et toujours visible au Musée d’Orsay. Il remporte une médaille d’argent à l’Exposition Universelle de 1900.
Son succès est certain même si Guillaume Apollinaire aura à son encontre cette phrase lapidaire et peu amène : « M. Lionel Walden peint des brumes avec trop de conscience et trop de brume ». Le "roi de la Bohème" comme il est nommé à Paris reçoit la Légion d’Honneur en 1910. Il ne cessera de voyager en Bretagne, mais aussi dès 1911 à l’invitation de son compatriote James Austin « Kimo » Wilder (1868 - 1934) à Hawaï. Subjugué par la beauté des îles, il s’y rendra de multiples fois. Lionel Walden peint en compagnie de l'artiste David Howard Hitchcock (1891 - 1943) des marines et donne des leçons d'art.
Si Hawaï garde pour cet artiste une affection toute particulière, la France fut incontestablement sa terre d’adoption. Malheureusement, il y décède accidentellement en 1933 dans la ville de Chantilly.


Aucun commentaire: